Le « vaccin homéopathique » n’est pas un vaccin

Petit rappel de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament :

L’utilisation de ces médicaments homéopathiques à la place du vaccin anti-grippal constitue une perte de chance, notamment chez les personnes à risque de complications

En effet, nombre de pharmaciens profitent de cette «surprenante exception au code de la santé publique»  pour commercialiser ces produits «miracles» qui n’ont rien à voir avec le principe de la vaccination. Aux USA, une nouvelle loi oblige désormais à préciser sur les emballages des substances homéopathiques qu’il «n’existe pas de preuve scientifique de leur efficacité».

source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/vaccin-contre-la-grippe/non-le-vaccin-homeopathique-n-est-pas-un-vaccin_20929.html

La maladie de Lyme chronique ?

Aujourd’hui, le thème de La Tête Au Carré sur France Inter c’était la maladie de Lyme.
Cette maladie, transmise par les tiques et potentiellement grave si non traitée, divise profondément les scientifiques au point qu’il est quasi impossible de se faire un avis éclairé à son sujet :

  • Transmission par voie sexuelle non prouvée et réfutée par l’agence gouvernementale américaine (CDC)
  • Fiabilité des tests de dépistage remise en question
  • Des thèses de spécialistes qui flirtent avec le complotisme

L’invité du jour, était « le professeur Christian Perronne, infectiologue, chef de service en infectiologie à l’hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches, professeur en maladies infectieuses et tropicales à la faculté de médecine de Paris-Ouest, auteur du livre « La vérité sur la maladie de Lyme » ». Ce dernier soutient que nous sommes faces à un scandale international et qu’il y aurait une volonté politique d’ignorer cette maladie :

L’explosion « cachée » de la maladie de Lyme serait, selon lui, « politique », due à une prolifération mal contrôlée de tiques trafiquées par un chercheur nazi réfugié aux États-Unis. « L’armée américaine et les scientifiques sous sa coupe ont tout intérêt à cacher l’épidémie puisqu’ils l’ont causée ou cautionnée », prétend-il.
jdd.fr

Un « plan de lutte contre la maladie de Lyme » vient tout de même d’être mis en place en France tandis que d’autres spécialistes dénoncent un phénomène de « panique obscurantiste » (jdd.fr)

Pour la note humoristique, l’excellent blog Le Pharmachien semble lui-même placer l’affection (version chronique) dans la liste de celles dues au Verre Extraterrestre Omnipotent.

Vrai scandale ou faux complot ? Difficile de se faire une opinion …

Histoire brève de «La bête du Gévaudan» via @HistoireBreve

Il se dit qu’une bête terroriserait la vallée de l’Allier. On aurait r’trouvé des enfants dévorés près des troupeaux qu’ils gardaient

Une petite narration sur l’excellente chaîne d’Histoire de Dave Sheik.
Côté faits, il n’y a pas vraiment de consensus sur la nature de la bêteWP : un loup (peu plausible mais c’était la thèse officielle du roi Louis XV), plusieurs loups, un chien, une hyène, un ours ou même un assassin …

Les internautes font confiance aux titres des articles

Une étude Ipsos pour Buzfeed a montré que 75% des internautes ne parvenaient pas à repérer une fausse information visible dans leur fil d’actualité

Dans 75% des cas, les internautes sont incapables de repérer les « fausses informations »

Autres données relevées par l’étude :

  • Les fausses informations sont trop visibles
  • Près du quart des internautes s’informe sur Facebook
  • Les électeurs de Trump sont plus crédules que les autres

Est-ce que l’intelligence artificielle saura faire mieux que les humains ?

L’IA de Facebook bientôt chargée de repérer les fausses informations ?

D’après certaines sources, Facebook a en effet sollicité un brevet pour une technologie qu’il développe depuis 2015. Cette technologie permettrait de retirer automatiquement tout discours de haine et tout contenu faisant référence à de la pornographie. Mais cet outil pourrait également être utilisé contre les fausses informations qui font actuellement ravage sur le réseau social.

http://www.tomsguide.fr/actualite/facebook-brevet-outil-fausses-informations,54557.html

 

La voiture volante se rapproche

Larry Page, co-fondateur de Google, aurait investi personnellement plusieurs millions de dollars dans une société dont l’objectif est de créer (enfin) une voiture qui vole : Zee Aero

Larry Page aurait également investi l’année dernière dans une autre start-up spécialisée dans les voitures volantes : Kitty Hawk. Plus secrète encore que Zee, aucun prototype n’a filtré pour le moment.

source : http://www.ulyces.co/nicolas-prouillac/larry-page-uber-et-lavenement-de-la-voiture-volante/

 

Le détecteur de fakes qui n’était pas vrai

Le détecteur n’était qu’une extension Google Chrome mais par la magie des médias il est devenu une fonctionnalité Facebook au fonctionnement contesté !  C’est le fameux TechCrunch qui en a fait les frais, avant de corriger leur article en précisant « Yes, the irony is rich.  »

«La fonctionnalité semble être une implémentation [de] l’extension Chrome B.S. Detector ce que certains utilisateurs ont pris pour un test de Facebook. Nous allons continuer d’enquêter, mais pour le moment, il semble que ce n’est pas une fonctionnalité de Facebook. Oui, nous saisissons l’ironie.»

source : http://www.slate.fr/story/130442/facebook-fausse-information-fausse

 

Reuters News Tracer : le bot chasseur de fakes

Pour une agence de presse dont la promesse est « d’être là en premier », la concurrence avec les millions d’utilisateurs des réseaux sociaux est impossible. Dès lors, au lieu de s’enfermer dans une bataille qu’elle risque de perdre, l’agence Reuters a préféré utiliser la technologie pour l’aider dans sa mission. Elle a annoncé cette semaine qu’elle avait développé un outil nommé Reuters News Tracer pour analyser ce qui se dit sur Twitter pour en faire un véhicule pertinent de l’information.

À lire sur Numerama : Reuters a développé un algorithme pour analyser la pertinence des tweets

Le #pizzagate va trop loin …

Les partisans du « Pizzagate » sont convaincus qu’Hillary Clinton utilise une pizzeria de Washington comme QG pour gérer un réseau pédophile. Une théorie du complot absurde devenue virale sur Internet, qui a poussé un homme à ouvrir le feu dans l’établissement ce dimanche

À lire sur Numerama : « Pizzagate » : la théorie du complot tourne à l’intervention armée

Entretemps, le fils de Michael T. Flynn, conseiller à la sécurité de Donald Trump, a été »limogé » de l’équipe de transition de Donal Trump suite à ce tweet :

Rappelons que le père de ce petit malin a lui même largement contribué à répandre les rumeurs les plus folles durant la campagne présidentielle :

Cet ancien militaire ne s’est pas exprimé directement sur le Comet Ping Pong, mais n’a cessé de retweeter des informations fausses clamant qu’Obama est un djihadiste qui blanchit de l’argent pour le compte des terroristes, qu’Hillary a lancé une guerre secrète contre l’Église catholique, et que John Podesta a participé à des rituels macabres dans lesquels on consomme du sang, du sperme et de l’urine…