Robots vs Employés : en Chine, le futur est déjà là

En Chine, le futur est déjà là

L’automatisation sera le défi des décennies à venir. Pour ceux qui doutent, la Chine nous en fait une démonstration remarquable :

Une entreprise chinoise remplace 90 % des employés d’une usine par des robots, et voit sa production augmenter de 250 %

Une des premières usines robotisées à Dongguan a récemment remplacé 590 de ses ouvriers avec des robots et les résultats ont été stupéfiants. Seulement 60 employés travaillent encore dans l’usine et leur principale tâche est de s’assurer que les machines sont en bon état et marchent parfaitement. Bien que 60 est un nombre faible d’employés pour superviser une usine, les robots font un si bon travail que le management de l’entreprise a dit que le nombre d’employés humains pourrait être réduit davantage à 20 employés seulement.

Employés d’usine ou chauffeurs de camion, ces emplois sont directement menacés. L’une des solution qui a le vent en poupe : le revenu universel.

source : developpez.com

Faire payer des cotisations sociales aux robots ?

Le développement de la robotique et de l’intelligence artificielle pourrait avoir pour conséquence l’accomplissement par des robots d’une grande partie des tâches autrefois dévolues aux êtres humains

En ces temps d’élection, le revenu universel est sur tous les plateaux télé. Au-delà du (faux) problème des fainéants qui en profiteraient pour se la couler douce, la grande question est celle du financement. Et si on faisait participer ces robots qui nous font gagner en productivité (donc richesse) et perdre en emplois ?

À lire sur Numerama : Faut-il que les robots et les IA payent des cotisations sociales ?

La voiture volante se rapproche

Larry Page, co-fondateur de Google, aurait investi personnellement plusieurs millions de dollars dans une société dont l’objectif est de créer (enfin) une voiture qui vole : Zee Aero

Larry Page aurait également investi l’année dernière dans une autre start-up spécialisée dans les voitures volantes : Kitty Hawk. Plus secrète encore que Zee, aucun prototype n’a filtré pour le moment.

source : http://www.ulyces.co/nicolas-prouillac/larry-page-uber-et-lavenement-de-la-voiture-volante/